L'Ontario et le Manitoba enregistrent une hausse de l'emploi

4 aout 2017

L’emploi en Ontario a augmenté de 26 000 en juillet, et le taux de chômage a baissé de 0,3 point de pourcentage, passant à 6,1 %. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a progressé de 138 000 (+2,0 %), et la majeure partie de cette progression est attribuable au travail à temps plein.

Au Manitoba, le nombre de personnes en emploi s’est accru de 4 800 en juillet, ce qui prolonge la tendance à la hausse amorcée en janvier. Le taux de chômage a diminué de 0,3 point de pourcentage pour atteindre 5,0 %, soit le taux le plus bas parmi les provinces, et aussi le taux le plus bas enregistré au Manitoba depuis octobre 2014. Comparativement à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province a augmenté de 13 000 (+2,1 %), principalement dans le travail à temps plein.

L’emploi global au Québec a peu varié en juillet, la hausse du travail à temps plein ayant été largement contrebalancée par une baisse du travail à temps partiel. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en juillet, l’emploi dans la province a progressé de 124 000 (+3,0 %), et le taux de chômage a diminué de 1,2 point de pourcentage pour s’établir à 5,8 %, ce qui représente le taux le plus bas depuis 1976, année où des données comparables ont commencé à être publiées.

Au Nouveau-Brunswick, l’emploi a peu varié aussi bien par rapport au mois précédent que par rapport à 12 mois plus tôt. Par suite d’une baisse du nombre de personnes actives sur le marché du travail, le taux de chômage a diminué de 1,6 point de pourcentage pour atteindre 6,5 % en juillet, ce qui représente le taux le plus bas depuis 1976, année où des données comparables ont commencé à être publiées. Depuis le début de 2017, le chômage au Nouveau-Brunswick a baissé, tandis que l’emploi est relativement inchangé. Par conséquent, tant la population active totale que le taux de chômage ont fortement diminué.

Après trois mois de peu de variation, l’emploi en Alberta a diminué de 14 000, et le taux de chômage a augmenté de 0,4 point de pourcentage, passant à 7,8 % en juillet. Malgré cette baisse, l’emploi dans la province était en hausse de 35 000 (+1,5 %) comparativement à 12 mois plus tôt, surtout sous l’effet d’une progression dans le secteur des ressources naturelles.

À Terre-Neuve-et-Labrador, le nombre de personnes en emploi a diminué de 5 300 en juillet, ce qui prolonge une baisse tendancielle prolongée, qui est devenue plus prononcée depuis 2016. Le taux de chômage a augmenté de 0,8 point de pourcentage pour s’établir à 15,7 %, soit le taux le plus élevé depuis avril 2010. Au cours de la période de 12 mois ayant pris fin en juillet, l’emploi dans la province a baissé de 13 000 (-5,4 %).

L’emploi à l’Île-du-Prince-Édouard a diminué de 1 000 en juillet, et le taux de chômage a peu varié, se fixant à 10,0 %, à la suite d’une baisse du nombre de personnes actives sur le marché du travail. Par rapport à 12 mois plus tôt, l’emploi dans la province était en hausse de 2 100 (+2,9 %).

(Statistique Canada)