Un gourou indien est reconnu coupable de viol

25 aout 2017

PANCHKULA, Inde (Presse Canadienne) - Un flamboyant gourou indien a été reconnu coupable vendredi du viol de deux de ses fidèles, provoquant une flambée de violence qui a fait au moins 12 morts et plus d’une centaine de blessés.

Des milliers de partisans de gourou _ qui s’est donné le nom de Saint Docteur Gurmeet Ram Rahim Singh Ji Insaan _ s’étaient massés pour la lecture du verdict, et ils ont attaqué les journalistes qui couvraient l’affaire dès l’annonce du verdict. Deux gares et des édifices gouvernementaux ont aussi été incendiés. La police a utilisé des canons à eau pour tenter de disperser les émeutiers.

Ram Rahim Singh nie avoir violé les deux femmes dans son ashram en 2002. Il a été arrêté et demeurera incarcéré dans la ville de Rohtak, dans la province du Haryana, en attendant l’annonce de sa peine, lundi. Des foules en colère ont aussi attaqué la police dans la ville de Sirsa, où l’ashram est situé.

La secte Dera Sacha Sauda du gourou prétend compter quelque 50 millions de fidèles. Elle est à l’origine de campagnes, par exemple, qui font la promotion du végétarisme ou qui luttent contre la toxicomanie. Elle s’occupe aussi de causes sociales, comme l’organisation du mariage de démunis.

De telles sectes peuvent être très populaires en Inde et il n’est pas rare pour leurs leaders d’être protégés par de petites milices armées. Ram Rahim Singh s’était rendu au tribunal vendredi à bord d’un convoi d’une centaine de véhicules. Les autorités avaient pris des mesures extraordinaires en prévision de la lecture du verdict: quelque 15 000 membres des forces de l’ordre patrouillaient les rues, des barricades de métal surmontées de barbelés bordaient les grandes artères, le service ferroviaire était suspendu dans la région, les écoles étaient fermées, et le service cellulaire et internet était interrompu.

(Crédit photo: « MSG lance une campagne de propreté à Panipat »/site MSG The saint)