Irma: 4,6 millions de clients sont privés d'électricité en Floride

11 septembre 2017

TAMPA, Fla. _ Affaiblie mais toujours dangereuse, Irma est passée lundi du rang d’ouragan à celui de tempête tropicale.

La tempête continuait à ravager la Floride où elle a arraché des toits et inondé des rues, créant des conditions si dangereuses que les secouristes étaient incapables de répondre aux appels à l’aide.

Irma se trouve principalement au-dessus de la Floride, mais sa périphérie nord atteint maintenant la Géorgie. Plusieurs communautés attendaient le lever du soleil pour prendre connaissance de l’ampleur des dégâts.

Environ 4,6 millions de clients sont privés d’électricité en Floride. Les responsables ont prévenu qu’il faudra plusieurs semaines avant que la situation ne soit rentrée dans l’ordre. Environ 160 000 personnes ont trouvé refuge dans des abris à travers l’État.

Dans le comté de Polk, à l’est de Tampa, un policier et un ambulancier sont demeurés coincés pendant deux heures, tard dimanche, quand un poteau électrique est tombé sur leur voiture. Les deux hommes n’ont pas été blessés.

Dans le comté d’Orange, en banlieue d’Orlando, les autorités ont ordonné tôt lundi matin l’évacuation de 120 maisons quand l’eau a commencé à monter. Les pompiers et des membres de la Garde nationale ont commencé à passer de porte en porte, et ils ont eu recours à des embarcations pour évacuer les sinistrés.

Quelques kilomètres plus loin, une trentaine de personnes ont été évacuées quand un trou de 20 mètres s’est ouvert sous un immeuble d’habitation. On ne rapporte aucune blessure.

La police de Miami enquête sur de possibles incidents de pillage. Au moins deux personnes ont été arrêtées jusqu’à présent.

Irma se trouvait tôt lundi à environ 100 kilomètres au nord de Tampa. La tempête a démoli au moins trois grues de construction, deux au centre-ville de Miami et une à Fort Lauderdale.

Irma devrait notamment matraquer la Géorgie, l’Alabama et le Tennessee au cours des prochaines heures. Un avertissement de tempête tropicale a été lancé pour la première fois à Atlanta, où plusieurs écoles ont décidé de fermer leurs portes.