Kim Jong un et Donald Trump s'échangent des insultes

22 septembre 2017

WASHINGTON - L’échange d’insultes se poursuit de plus belle entre le président américain Donald Trump et le dictateur nord-coréen Kim Jong-un.

M. Trump a déclaré tôt vendredi que M. Kim est «clairement un fou» qui met en danger le peuple de la Corée du Nord. Il a aussi prévenu que le leader nord-coréen n’a aucune idée de ce qui l’attend.

Quelques heures plus tôt, M. Kim avait traité M. Trump de «vieillard sénile qui souffre de problèmes mentaux». Il avait ensuite ajouté que le président des États-Unis est un «cinglé (qui) paiera très cher» ses menaces. Un peu plus tard, le ministre nord-coréen des Affaires étrangères a laissé entendre que son pays pourrait tester une bombe à hydrogène dans l’océan Pacifique.

Dans son communiqué, M. Kim déclare que M. Trump est “«inapte à détenir la prérogative du commandement suprême d’un pays». Il décrit aussi le président américain comme «un voyou et un bandit qui aime jouer avec le feu».

Le dictateur nord-coréen a publié ce communiqué en réplique à M. Trump, qui a déclaré plus tôt cette semaine, lors d’un discours devant l’Assemblée générale des Nations unies, que les États-Unis, s’ils sont contraints de se défendre ou de défendre leurs alliés, “n’auront d’autre choix que d’anéantir la Corée du Nord”.

(The Associated Press)