La francophonie ontarienne agrandit sa visibilité

29 septembre 2017

« Notre francophonie, il faut en être fier et la véhiculer haut et fort au quotidien. » Daniel Pierre Bourdeau, défenseur franco-ontarien, véhicule ce message dans les communautés par l’entremise de l’initiative « Élargir l’espace francophone ». L’initiative gérée par le Centre de leadership et d’évaluation (CLÉ) permet de faire rayonner la francophonie ontarienne dans l’ensemble des régions, ayant des représentants dans l’est, le sud et le nord de l’Ontario.

Guidé par sa carrière en éducation, M. Bourdeau a pris part au projet en 2007. L’initiative qui devait initialement s’étendre sur une période de deux à trois ans entreprend sa 11e année d’opération en septembre 2017. « Les résultats visés sont tellement positifs que le ministère de l’Éducation maintient le financement. » L’agent de liaison communautaire de la région de l’Est a pris sa retraite en juin 2016, après 9 années d’engagement communautaire, mais il demeure contractuel comme appui à l’initiative.

Élargir l’espace francophone permet plusieurs projets et collaborations afin de contribuer au développement durable de la communauté francophone dans la province. Daniel Pierre a, entre autres, participé à l’organisation de célébrations pour le jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes. Cette année, dans le cadre du 150e anniversaire de la Confédération canadienne, il contribue avec toute une équipe aux préparatifs d’une grande fête jeunesse et communautaire « le 25-09 franco » qui se déroulera au pavillon Aberdeen à Ottawa. Ce même jour dans la municipalité de Russell, le dévoilement du plan du Monument de la francophonie d’Embrun sera présenté au grand public, un projet auquel il contribue et qui lui tient à cœur dans son village natal. L’inauguration se fera un an plus tard, en septembre 2018.

Faire briller la francophonie a pris tout son sens lorsque l’équipe d’Élargir l’espace francophone a eu la brillante idée d’organiser de grandes illuminations. Depuis maintenant six ans, la tour du CN à Toronto s’illumine le 25 septembre en vert et blanc, afin de célébrer la francophonie ontarienne. Ce n’est pas la seule, les chutes du Niagara connaissent ce grand moment depuis 2014, étant éclairées du côté canadien et américain.

Bourdeau, visant toujours plus haut, a réussi l’an dernier à faire briller dans les couleurs de la francophonie ontarienne la tour de la Paix du parlement canadien. C’était un de ses « grands rêves loufoques » qui a vu le jour, même si certains étaient sceptiques. Cette année, le grand Sudbury se monopolise pour 150 illuminations, afin de célébrer du même coup, le 150e anniversaire de la Confédération.

Grâce à toutes ces actions, « Élargir l’espace francophone » s’est mérité le Prix de l’Horizon franco-ontarien offert par l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) en 2015. « Nous étions grandement touchés de recevoir cet honneur, considérant qu’il y avait de grands noms dans notre catégorie, cette année-là. Ce fut une grande surprise ! » en témoigne M. Bourdeau.

L’initiative a pris son essor de la Politique d’aménagement linguistique, lorsque le ministère de l’Éducation a voulu renforcer l’axe communautaire. « Au début, trois agents de développement communautaire en province furent nommés pour développer l’initiative permettant une participation plus active du secteur de l’éducation en langue française, à l’aménagement et à l’élargissement de l’espace francophone », précise l’agent.

Comme ses collègues, il travaille de près avec les conseils scolaires et l’éducation en langue française afin de tisser des liens avec les groupes communautaires, les instances gouvernementales et à l’occasion le secteur privé. « Parmi les objectifs pour l’année 2017-2018, un dossier qui sera prioritaire, c’est l’immigration, » explique M. Bourdeau. « Des efforts seront de nouveau déployés pour bien renseigner les nouveaux arrivants des possibilités de vivre et étudier en français en Ontario. Nous voulons contribuer à l’atteinte de la cible de 5 % de francophones à se joindre à notre communauté francophone ».

Bourdeau tente d’inclure aussi souvent que possible la jeunesse au cœur de l’initiative. Cette année, il invite les jeunes de l’Est ontarien à un volet jeunesse en collaboration avec l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO), qui tiendra son congrès à l’automne dans la municipalité de la Nation.

Tout compte fait, l’agent Bourdeau est loin d’une retraite totale.