Saison des pommes, inégalité dans les récoltes

20 octobre 2017

Chantal Quirion (Agricom)

De façon générale, 2017 aura été une bonne saison pour les pommes. L’Ontario Apple Grower qui regroupe 200 cents producteurs de pommes estime que la production aura été environ 20 pour cent moins élevée que l’an dernier, principalement à cause de la sécheresse de 2016. Les fruits sont moins nombreux certes, mais leur taille est plus grosse et elles sont très juteuses, indique Charles Stevens, président de cette association.

Amanda Green, spécialiste de la culture des fruits de verger au ministère de l’Agriculture, de l’Alimentation et des Affaires rurales de l’Ontario (MAAARO) tient à peu près les mêmes propos : « Dans l’ensemble de la province, la récolte de pommes est approximativement 20 pour cent inférieure à celle de l’année précédente. En raison du temps humide que les régions de Toronto et d’Ottawa ont connu cette année, les pommes sont plus grosses et plus juteuses que d’habitude dans ces régions. Les températures fraîches à la fin d’août et au début de septembre ont vraiment favorisé le développement de la couleur rouge de ces pommes. Nous nous attendons donc à avoir de très belles pommes dans la plupart des régions de la province. »

Francopresse

Il y a toutefois des exceptions, particulièrement dans l’Est ontarien où pour certains la saison a été de courte durée. « Le rendement des récoltes de pommes dans l’Est de l’Ontario a été plus faible cette année que l’an dernier. Certaines variétés — la McIntosh, la Cortland et la Paula Rednotamment — ont connu un faible rendement, alors que d’autres variétés — l’Ambrosia, la Honeycrisp, la Silken, la Spartan et la Lobo notamment — se portent bien. Ces rendements inférieurs sont en partie attribuables au temps frais et humide, ainsi que la grêle, qui a frappé diverses zones de la province, tel que l’est de l’Ontario », précise Mme Green.

Selon l’Ontario Apple Growers, il y a environ 15 000 acres de terres consacrées à la culture de la pomme ce qui génère environ 60 M$ par année, en vente de produits frais, incluant l’auto cueillette ainsi que de produits destinés à la transformation.