Budget 2017 à la Ville de Hearst : pas de surprises!

24 octobre 2017

C’était l’heure du bilan des budgets lors de la dernière rencontre du conseil municipal la semaine dernière. La Ville est allée d’un bilan mi-annuel. Après plus de six mois d’opération, le budget demeure équilibré malgré quelques surprises survenues au cours des derniers mois.

On compte une légère augmentation des dépenses. Cette hausse de 14 645 $ est due à l’achat d’une génératrice qui rendra autonomes toutes les installations de l’Hôtel de Ville. Cette dépense a été approuvée puisque l’Hôtel de Ville est utilisé comme lieu de rassemblement en cas d’urgence. L’installation devrait se faire d’ici la fn de l’automne.

Des économies ont été réalisées lors du remplacement d’un ponceau sur le chemin Gaspésie, ce qui a permis d’utiliser la subvention des Fonds sur les infrastructures municipales pour d’autres projets et prendre le Fonds de la taxe sur l’essence fédéral pour payer une partie des compresseurs au centre récréatif. En parlant du Centre récréatif Claude Larose, le montant des dépenses s’élève à 100 272 $. On se rappelle que deux compresseurs ont dû être remplacés en août dernier lorsque l’équipe de l’aréna avait tenté de remettre en opération la patinoire Claude Giroux.

Pour ce qui est du département de l’environnement, on remarque une dépense supplémentaire de 301 066 $. Ce montant représente l’achat du camion pour la collecte de recyclage et de déchets. Le camion a été acheté avec les surplus accumulés de la Ville et sera remboursé sur une période de 8 ans.

Tour d’eau

Selon la Ville, le réservoir d’eau potable nécessite des réparations majeures. De plus, ce travail devra être effectué le plus rapidement possible, idéalement l’été prochain. Dernièrement, la municipalité s’est vu refuser une demande de subvention qui avait été faite auprès du Programme d’infrastructure Ontario-Canada. Puisque la tour d’eau est un projet urgent à réaliser, une autre demande sera adressée prochainement au ministère de l’Environnement. Pour ce projet, une somme de 1 648 400 $ avait été inscrite au budget initial. Ce montant permet d’absorber les dépenses surprises qui ont dû être réalisées dernièrement.

Pour l’instant, on parle toujours d’un budget équilibré. Il y a plusieurs variations, telles que les prévisions en ce qui concerne les revenus dans la colonne des billets d’infraction au stationnement ou encore les frais de dépotoir qui sont plus bas qu’anticipé. Toutefois, en contrepartie, la municipalité a réalisé des économies avec le salaire d’employés qui ont quitté leur emploi et qui ont été remplacés seulement quelques semaines et parfois quelques mois après leur départ.

Bas de laine

La Ville de Hearst demeure en bonne condition financière. Les surplus en réserve de la Ville se chiffrent actuellement à 3 175 800 $. Cette année, une somme de 610 000 $ a été débitée de ce compte. La Ville va chercher de l’argent dans ce compte pour payer ses projets, notamment la réfection de la rue Front. Par la suite, on rembourse l’argent utilisé sur une période de temps donné. Autrement dit, la Ville se prête de l’argent. Au lieu d’emprunter des institutions financières, ce qui comprend un taux d’intérêt, elle s’emprunte de l’argent à partir des surplus en réserve.

Par Steve Mc Innis