Des groupes aux É. U. s'en prendraient aux importations de crabes des neiges

25 octobre 2017

OTTAWA - Une alliance de groupes environnementaux aux États-Unis se prépare à demander à Washington de bannir les importations de crabes des neiges du Canada à moins que le gouvernement fédéral n’accentue ses efforts pour sauver les baleines noires de l’Atlantique Nord menacées.

Une autre baleine noire a été retrouvée morte dans l’Atlantique cette semaine, portant à 16 le nombre de mammifères de l’espace menacée qui sont morts au large de la côte est du Canada et des États-Unis depuis l’été.

Des investigations ont montré que la plupart de ces baleines étaient mortes après avoir été heurtées par des bateaux ou prises au piège dans des gréements de pêche, et que 13 de ces décès étaient survenus dans le golfe du Saint-Laurent.

Kristen Monsell, une avocate pour le Centre pour la diversité biologique, a soutenu qu’un article de la Fishermen’s Protective Act aux États-Unis permet à la Maison-Blanche d’interdire les importations de poissons ou de fruits de mer d’un pays si cette pêche nuit aux efforts de préservation d’une espèce menacée.

Mme Monsell a indiqué que le crabe des neiges était visé, car le Canada ne compte pas de réglementation contraignante en vigueur pour les gréements ou les lignes reliés au crabe des neiges qui pourrait contribuer à éviter que les baleines soient piégées dans ces pièces d’équipement. Selon elle, le Canada a reconnu que sept baleines noires s’étaient prises dans des gréements pour le crabe des neiges cet été, et que deux étaient mortes.

Le 18 septembre, une baleine noire morte avait été amenée sur le rivage encore attachée à un large piège pour crabe des neiges. Mme Monsell a aussi fait valoir que le Canada avait doublé ses quotas pour le crabe des neiges cette année.

(La Presse canadienne)