Antoinette Perry devient la 42e lieutenante-gouverneure à Tignish

26 octobre 2017

Jacinthe Laforest (La Voix acadienne)

Pour la première fois à l’Î.-P.-É., et pour la première fois au Canada, insiste le premier ministre Wade MacLauchlan, un lieutenant-gouverneur est assermenté à l’extérieur d’un parlement et des édifices provinciaux.

« C’est moi qui ai demandé à ce que la cérémonie se fasse à Tignish et l’idée a tout de suite été adoptée », a insisté le premier ministre Wade MacLauchlan, peu de temps après la cérémonie.

Selon lui, c’était une façon d’honorer la communauté qui avait nourri la nouvelle lieutenante-gouverneure toute sa vie et une façon de rapprocher le gouvernement des gens. « Je ne sais pas si ça va devenir une tradition, mais en tout cas, je pense que toute la cérémonie était réussie », a-t-il indiqué.

Francopresse

La cérémonie proprement dite s’est déroulée dans la salle paroissiale de Tignish, près de l’église qui a joué un si grand rôle dans la vie d’Antoinette Perry. Elle y coordonne chaque été une série de concerts de musique sur l’orgue historique de marque Louis Mitchell qui honore cette église de sa présence.

Le cérémonial autour de l’assermentation de la nouvelle lieutenante-gouverneure était le même que lors des assermentations précédentes. Par contre, Antoinette Perry y a ajouté sa propre touche, en prononçant son serment d’abord en français, puis en anglais.

« Je trouve qu’aujourd’hui, l’Acadie a pris sa place. Le fait que la nouvelle lieutenante-gouverneure ait fait ses interventions d’abord en français, puis en anglais, c’est pour moi un signe très positif pour l’Acadie », a noté le président de la Société Saint-Thomas-d’Aquin, Guy Labonté, qui assistait à la cérémonie. Il a aussi noté que l’ensemble de la cérémonie s’est déroulée de façon très bilingue, notamment par l’interprétation de l’hymne national de l’Acadie, en français, par Robyn Perry, et l’interprétation de l’hymne national du Canada, en français d’abord, puis en anglais, toujours par Robyn Perry.

Mentionnons que cette dernière était accompagnée au piano par Claude Brisson pour l’Ave Maris Stella, à la demande expresse de la future lieutenante-gouverneure. M. Brisson et sa femme Monique ont tous deux été des collègues enseignants de Mme Perry et ils partagent avec elle l’amour de la musique.
La musique était d’ailleurs très présente tout au long du programme. En plus des hymnes officiels, Danalee Lynch Veinotte a interprété entre autres The Island Hymn, dont les paroles sont signées Lucy Maud Montgomery. Les sœurs Ava et Lily Rashed ont à leur tour chanté les louanges de l’Île et finalement, Rodney Arsenault a lui aussi chanté une chanson sur l’Île, intitulée Prince Edward Island is Heaven to Me, en s’accompagnant à la guitare.

Dans son discours inaugural, la lieutenante-gouverneure a rendu hommage aux personnes qui ont forgé son tempérament et qui ont nourri ses intérêts, en commençant par sa famille et en particulier, sa défunte mère, Anne-Marie Perry.

« J’ai trouvé cela très émouvant quand elle a parlé de notre mère, car notre mère a été un véritable modèle pour nous et pour Antoinette en particulier », a indiqué Marcella Perry, la sœur d’Antoinette. « Antoinette a toujours eu la communauté à cœur et en plus, elle a une grande fierté pour son île et son pays. C’est un honneur pour toute la famille. Quand les gens félicitent Antoinette, ils félicitent aussi la famille. Je pense qu’elle sait qu’on est là pour elle, dans sa nouvelle aventure », a indiqué Marcella Perry.

Le maître de cérémonie tout au long de l’événement était Georges Arsenault, qui est un ami de longue date de Son Honneur, mais avant tout, un excellent animateur. Il a invité les différents orateurs à prendre la parole, incluant le premier ministre Wade MacLauchlan, le ministre fédéral de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire, Lawrence MacAulay, ainsi que, en tout début de programme, la doyenne Mi’kmaq Thirly Levi, de la Première Nation Abegweit, qui a interprété la chanson d’honneur des femmes, dans sa langue.

Antoinette Perry succède à H. Frank Lewis, qui a occupé le poste pendant six années et qui a été très présent partout dans la province, durant son mandat. Une des dernières fonctions officielles de M. Lewis a été de présenter à Antoinette Perry l’insigne de l’Ordre de l’Île-du-Prince-Édouard, dont elle sera la chancelière durant son mandat.
Tout de suite après la fin de la cérémonie officielle, la lieutenante-gouverneure a accompli sa première tâche officielle, l’inspection de la garde. Elle s’est particulièrement attardée aux membres de la fanfare avec lesquels elle a échangé pendant quelques minutes.