Un conseiller a suggéré, lors de la réunion du 24 avril dernier, que la municipalité présente une demande à la province pour l’ouverture d’un dispensaire de cannabis à Hearst.

L’argument du conseiller André Rhéaume est qu’un dispensaire créerait des emplois et que la Ville aurait un revenu de taxes municipales. « Tant qu’à l’avoir, on veut l’avoir ici pour créer de l’emploi », a dit M. Rhéaume, lors de la rencontre. « Parce qu’il va s’en commander pareil en ligne. »

Le maire Roger Sigouin n’était pas du même avis : « Peut-être que le premier ministre du Canada s’est fait une gloire de mettre sa marijuana pour se faire élire, mais moi je ne suis pas prêt à passer ça. J’ai pas besoin de la marijuana pour me faire élire dans ma municipalité. »

M. Rhéaume lui a répondu « que le cannabis sera à Hearst pareil ». « Peut-être, mais moi je l’aurai pas sur la conscience si y’arrive de quoi », a dit M. Sigouin.

En Ontario, le cannabis récréatif sera vendu aux personnes âgées de 19 ans et plus dans des magasins de la Société onta-rienne du cannabis ainsi que sur son site Web.

Les quatre premiers magasins ouvriront à Thunder Bay, Guelph, Kingston et Toronto.

Les consommateurs pourront en acheter jusqu’à 30 g. Le cannabis ne pourra pas être consommé dans des endroits publics, dans les lieux de travail et dans les véhicules à moteur.

Veuillez visiter le site Web de l’Ontario pour plus d’information.