OTTAWA - Le premier ministre Justin Trudeau entame mercredi une autre tournée de promotion pour le libre-échange aux États-Unis, et son séjour commencera par un passage au mythique stade de baseball des Yankees, à New York.

Alors qu’il pourrait s’agir de la dernière semaine pour en arriver en 2018 à une entente sur un nouvel Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), M. Trudeau amorce mercredi matin une visite de trois jours, en livrant un discours pour l’Université de New York au stade des Yankees, à Manhattan.

C’est la deuxième fois cette année que M. Trudeau s’adresse à des étudiants américains pour souligner l’importance des échanges commerciaux entre le Canada et les États-Unis. En février, il avait déclaré devant des étudiants de l’Université de Chicago que la fin de l’ALÉNA nuirait à des millions d’Américains.

Il s’agit de la 15e visite de Justin Trudeau aux États-Unis depuis qu’il est devenu premier ministre en 2015. Et c’est son 10e séjour depuis que Donald Trump a été élu président il y a 15 mois en menaçant de déchirer l’accord commercial.

Justin Trudeau est particulièrement à l’aise lorsqu’il fait des discours devant des étudiants, selon Sean Speer, chercheur en politique fiscale à l’Institut Macdonald-Laurier et ancien conseiller économique de l’ancien premier ministre conservateur Stephen Harper. Il est également en terrain connu devant les scientifiques et les investisseurs, qu’il rencontrera aussi pendant son séjour.