L’avance du Parti libéral (PLC) dans les intentions de vote fédérales des Canadiens a fondu de quelques points depuis novembre dernier.

Un sondage Mainstreet mené du 12 au 17 janvier derniers à près de neuf mois des élections générales accorde 37 pour cent de la faveur populaire au PLC, 35 pour cent au Parti conservateur (PCC) et 11,5 pour cent au Nouveau Parti démocratique (NPD).

Au Québec, les libéraux sont en avance avec 42 pour cent des appuis, comparativement à 19 pour cent pour les conservateurs, 13,5 pour cent pour le Bloc québécois (BQ) et 9 pour cent pour le NPD. Le Parti vert (PV) a la faveur de 7,2 pour cent de l’électorat comparativement à 4,2 pour cent pour le Parti populaire du Canada (PPC).

Cependant, l’analyste Luc Fortin, de Mainstreet, observe que les libéraux sont favorisés pour gagner les élections car les intentions de vote allant aux conservateurs sont concentrées en Alberta, où ils ont 60 pour cent des appuis, et dans les Prairies, avec 50 pour cent de la faveur. De tels pourcentages ne se traduisent pas en sièges supplémentaires.

Mainstreet signale qu’en Ontario, les progrès du NPD ont fait fondre l’avance libérale de 11 à 6 pour cent sur les conservateurs depuis novembre.

Le sondage a été effectué par appels automatisés. Son échantillon de 7941 répondants donne une marge d’erreur de plus ou moins 1,1 pour cent, 19 fois sur 20, mais les marges sont plus grandes dans les sous-échantillons provinciaux.