Le maire de la ville de Hearst, Roger Sigouin, se dit inquiet de l’avenir du service d’autobus de Ontario Northland. Le transporteur par autocar avait augmenté le nombre de trajets aller-retour effectués entre Hearst et Timmins en décembre 2017 à la demande des élus du Nord, mais plusieurs sièges demeurent vides.

Les maires des communautés du Nord mettent de la pression depuis un bon nombre d’années afin de conserver le service de navette entre Hearst et Timmins. Le but est d’assurer un transport sécuritaire pour les personnes qui doivent se rendre dans un hôpital d’une autre municipalité.

Actuellement, le transporteur aurait de la difficulté à faire ses frais. « Malheureusement, ça marche plus ou moins. Si les gens n’encouragent pas le service d’autobus d’Ontario Northland, autant du côté passager que du côté des colis, on sait ce qui peut arriver », déplore de la maire de Hearst.

Plusieurs personnes doivent se rendre à l’hôpital de Timmins pour des examens ou une intervention chirurgicale. Actuellement, des arrêts sont effectués à Kapuskasing, Smooth Rock Falls et Cochrane avant d’arriver à Timmins. « J’ai parlé avec Ontario Northland et ils vont peut-être encore changer l’horaire des trajets. En entreprise, si tu ne fais pas d’argent, tu arrêtes », ajoute M. Sigouin.