JOURNAL DU 14 JANVIER 2021 - C’est entre deux clients à la Marina Veilleux que Julie Roy est venue à bout de pouvoir nous parler de la réalité de son quotidien. Concilier travail-famille à notre époque, avec rien de moins que cinq enfants, c’est tout un défi ! Comment les grandes familles réussissent-elles à tenir le coup en 2021 ?

On vous présente Anne-Sophie, 10 ans ; Marie-Soleil, 8 ans ; Charlie-Rose, 5 ans ; et Lili-Mai, 3 ans. Ce sont quatre jeunes filles débordantes d’énergie. Julie compte également Alexis, 18 ans, le fils de son conjoint, Martin.

Venant elle-même d’une famille de quatre enfants, Julie est habituée au bruit et au fait que ça bouge tout au long d’une journée. L’autonomie des enfants est vraiment le mot d’ordre pour le bon fonctionnement de la vie quotidienne. Les grandes aident les plus petites et il faut énormément d’entraide, affirme-t-elle. Chaque enfant accomplit ses tâches pour participer au bon fonctionnement de la maisonnée, par exemple la vaisselle ou bien le rangement des chambres à coucher.

Julie et Martin sont les heureux propriétaires de la Marina Veilleux, qui est en pleine expansion. La mère de famille travaille également à temps partiel. Les listes l’aident beaucoup à s’organiser, car il y a aussi les sports des enfants et les sorties familiales. Avec un quotidien très occupé, Julie se sent surtout choyée que les grands-parents demeurent près de chez elle et viennent à la rescousse de temps en temps.

Native de Hearst, Julie a toujours envisagé de vivre et d’élever sa famille dans la région. « Le simple fait d’ouvrir la porte devient un terrain de jeu pour les enfants. J’aime la simplicité de la région », mentionne-t-elle. « C’est tout le contraire pour ma sœur qui vit dans la région d’Ottawa ; je ne me vois pas vraiment vivre dans une plus grande ville. »

Il est difficile de ne pas lui demander comment s’est déroulé le confinement avec cinq enfants sous le même toit. Les contraintes de la pandémie lui ont permis de ralentir, de simplement prendre le temps de jouer à des jeux de société en famille. De plus, puisque toutes les activités communautaires sont arrêtées, c’est la meilleure occasion pour faire une belle prise de conscience sur sa vie.

Si c’était à refaire, Julie Roy Hébert aurait assurément une aussi grande famille et même possiblement encore un peu plus nombreuse. Le cout pour élever plusieurs enfants est évidemment considérable, mais la générosité des gens aide beaucoup, que ce soit par des dons de vêtements ou de jouets. Julie redonne également très souvent en retour.