JOURNAL DU 25 FÉVRIER 2021 - Les médecins Patricia Smith et René Laflèche ont passé près de 35 ans à prendre soin de la population de Hearst. Comme toute bonne chose à une fin, le couple prépare une retraite dans les prochains mois, mais ce ne sera pas facile de laisser une telle pratique.

Son père étant dans l’armée, Patricia Smith a souvent déménagé pendant son enfance. Elle est née à Chicoutimi. À 14 ans, elle a reçu une bourse en natation pour aller étudier dans une école privée en Angleterre pendant deux ans. Elle a rencontré René Laflèche de Casselman en mai 1984 pendant son année de résidence en médecine familiale. Ils se sont fiancés deux semaines après leur rencontre et se sont mariés en avril 1985. Denis Lacroix était dans la même année que Pat, et René une année avant. Les trois ont fait des travaux ensemble et les deux couples sont devenus de grands amis avant même que les Laflèche-Smith ne déménagent à Hearst. Cette amitié s’est poursuivie dans le Nord de l’Ontario et les enfants se considèrent comme des cousins.

René avait fait un stage avec le Dr Bertrand Proulx. Il a tout de suite aimé l’endroit. Il est arrivé à Hearst en 1984 et Patricia un an plus tard. Ils ne devaient rester que deux ans, mais le destin en a décidé autrement et ils ont passé la majeure partie de leur carrière ici. Ils ont quatre enfants : • Jean-François, ingénieur informatique à Toronto, père de la petite Eléa, 3 ans ; • Patrick, médecin-chirurgien, pratique dans le Grand-Nord après avoir été avec Médecins Sans Frontières en Afrique ; • Christiane, mère de deux enfants, a une pratique privée en travail social à Gatineau. Elle s’est mariée à Hong Kong et y a vécu quatre ans ; • Jonathan, ingénieur informaticien à Londres, s’est marié à Bali.

Après le départ des enfants, Pat et René ont quitté Hearst pour quelques mois. Quoique ce fût à l’origine le choix de René, c’est lui qui a voulu revenir. Hearst lui manquait, l’obstétrique, ses patients, le fait que tout le monde se salue et surtout, la diversité de sa pratique médicale.

Pat et René ont pratiqué la médecine à Hearst pendant 36 ans et ont desservi 2000 patients ensemble. René a mis au monde plus de 1000 bébés. Tous deux n’ont pas été épargnés par les épreuves. Patricia a eu un diagnostic de sclérose en plaques en 1992 et René un grave accident d’hydravion en aout 2005. Ils ont tous deux dû interrompre leur pratique médicale pendant plusieurs mois. René est resté dix jours aux soins intensifs et sous respirateur.

Tous deux ont été, et sont toujours très heureux à Hearst, d’abord parce que c’est une communauté majoritairement francophone, une communauté accueillante et qu’il y est très sécuritaire d’élever des enfants. Ils ont reçu une « douche d’amour » à leur retour. René aime beaucoup la pêche et la chasse, et Patricia la pêche et la courtepointe. Pat a aussi été entraineuse en natation.

Les enfants ont pu s’adonner à de nombreuses activités comme la natation, la danse, les échecs… ce qui aurait été plus difficile dans une grande ville. En 1987, René a mis sur pied le projet d’hydroélectricité de la Shekak qu’il a depuis laissé. René a aussi conçu le jeu de géographie Paris-Beijing. Il a reçu la Lettre H et un prix de professeur de l’année de l’école de médecine. Tous les deux ont toujours enseigné aux étudiants en médecine.

Bien sûr, il y a quelques désavantages à Hearst comme vivre loin de leur famille. Professionnellement, c’est également plus difficile d’obtenir de l’aide pour certains patients à grands besoins. Au début, René devait lui-même accompagner ses patients par voie aérienne.

Dre Smith et Dr Laflèche prévoient quitter leur pratique médicale définitivement au mois d’aout cette année, ce qui fait beaucoup de peine à Pat. Elle a l’impression « de laisser ses enfants sans papa et maman ». Elle aurait aimé pouvoir transférer ses patients à un autre médecin. Elle leur est devenue très attachée. Elle dit qu’il est beaucoup plus facile de traiter des patients qu’on connait.

Patricia et René ne savent pas encore ce qu’ils feront ensuite. Ils ont un condo à Ottawa et un chalet familial dans la région de Wakefield.

Le comité de recrutement, composé entre autres de membres de l’hôpital et de l’Équipe de santé familiale, cherchera à remplacer les deux médecins après leur départ. Il y aura possiblement une clinique de médecins itinérants (locums) entretemps. Les bureaux appartiennent à la Fondation de l’Hôpital et les meubles aux Drs Smith et Laflèche, mais ils ont l’intention de les laisser là. Les dossiers des patients resteront également dans les bureaux et la plupart sont informatisés.

René et Patricia aimeraient mentionner deux personnes sans qui ils n’auraient pas réussi ! Lucie Vachon, qui a toujours travaillé avec eux depuis leurs débuts, en premier avec René seul, ensuite avec les deux. Elle a toujours été indispensable. Lucie prendra elle aussi sa retraite bien méritée.

Une autre perle dans leur vie fut Yvonne Veilleux, qui a commencé comme femme de ménage dès leur arrivée et qui, après la naissance de Patrick, est devenue gardienne d’enfants. Elle a été la clé pour balancer leur vie familiale et professionnelle. Patricia dit que sans Yvonne, elle n’aurait jamais réussi. Elle est restée très proche dans le cœur de toute la famille.
Merci, René et Patricia, d’être venus vous exiler à Hearst pendant presque 40 ans afin de nous soigner. Nous vous en serons éternellement reconnaissants. Unknown-1.jpegUnknown-2.jpeg