Le budget d’exploitation de 2018 comprend des revenus s’élevant à 13 443 500 $ ainsi que des dépenses totalisant 13 443 500 $.

Le budget en capital est de 4 571 500 $.

C’est le groupe de travail de Travaux publics qui coutera le plus cher aux contribuables, soit 394 100 $. Ces dépenses comprennent 200 000 $ pour un camion chasse-neige, 73 600 $ pour le camion de collecte de déchets et 40 000 $ pour un autre camion, notamment.

Après le camion chasse-neige, c’est un camion-citerne pour le Service d’incendies qui coutera le plus cher aux contribuables, soit 90 000 $.

Le conseil municipal a équilibré son budget capital pour 2018 après trois heures de rencontre, le lundi 26 mars dernier.

Après un deuxième brouillon examiné avec les directeurs de département et la trésorière, le conseil devait encore couper 467 400 $.

Le conseiller André Rhéaume ainsi que le conseiller Claude Gagnon étaient absents lors de la réunion du 26 mars.




Cliquez l'image pour lire le budget d'opération :




Cliquez l'image pour lire le budget en capital :




Bibliothèque

Le département qui a subi le plus de coupures proportionnelles à ce qu’il avait demandé est la Bibliothèque publique de Hearst. Celle-ci avait demandé 25 000 $ pour une nouvelle sortie de secours et la reconfiguration de son bureau de circulation pour des raisons de sécurité.

Le conseil lui a refusé les deux demandes, soulignant que la municipalité n’est pas propriétaire de l’édifice dans lequel se trouve la Bibliothèque et n’a présentement pas d’entente avec son propriétaire.

Ce serait au propriétaire d’entamer ces démarches, selon le maire Roger Sigouin et le conseiller Conrad Morin.

Parcs et loisirs

Le conseil a accordé 5600 $ au groupe de travail de Parcs et loisirs pour l’achat d’un logiciel pour faire la location des glaces. La municipalité devra aussi débourser des frais annuels pour le service.

Le premier brouillon du budget comprenait un module au logiciel qui aurait permis aux consommateurs de louer les glaces sur Internet. Ce module aurait ajouté 1 400 $ au prix, mais a été enlevé.

Le groupe avait aussi mis au budget 54 000 $ destiné à un tableau d’affichage pour le Centre récréatif. Celui-ci voulait que la municipalité accorde 20 000 $ en argent des contribuables au projet, et que l’autre 34 000 $ pro- vienne de dons.

Guy Losier, directeur de Parcs et loisirs, a expliqué au conseil que le tableau d’affichage actuel fonctionne encore bien, mais qu’un tableau avec lumières DEL épargnerait de l’énergie. Un autre défi avec le présent tableau, c’est que les ampoules doivent souvent être changées.

Lors de la première lecture du budget, les conseillers Daniel Lemaire et Raymond Vermette ont exprimé leur opinion, voulant que le tableau reste au budget, même si le conseil devait encore couper plus de 400 000 $. Finalement, il a été enlevé.

Le conseil a aussi accordé au groupe 7 400 $ pour 10 poubelles.

Travaux publics

Le conseil a supprimé trois projets d’asphaltage pour 2018, soit ceux des rues Cloutier Sud, Riverside et Samson, qui représentaient des investissements totaux de 135 000 $.

Il a aussi éliminé l’achat d’une chargeuse (loader) usagée au cout de 120 000 $.

Service d’incendie

Après avoir considéré couper l’achat d’un camion-citerne usagé, même après que le chef pompier et l’inspecteur en bâtiment/agent de prévention des incendies aient souligné qu’ils ne pouvaient s’en passer, le conseil a finalement accordé le 90 000 $.

Le Service d’incendie avait demandé le camion l’an passé, mais le conseil ne lui avait pas accordé les fonds.

Gouvernement

Sous « gouvernement », le conseil a supprimé 9 500 $ qu’il avait consenti pour sept iPad qui devaient être utilisés lors des réunions.

Le conseil avait demandé des iPad de 12,9 pouces, soit le plus gros modèle disponible, au cout de 1 049 $ la tablette comparativement à 429 $ pour le modèle régulier.

Développement économique

Le conseil a abandonné quelques projets du département de Développement économique, notamment la production d’une vidéo promotionnelle au cout de 7 000 $, une session d’information de 15 000 $ et un plan de développement pour le tourisme expérientiel de 5 400 $.

L’une des plus grosses dépenses du département sera 5 000 $ envers une étude de faisabilité concernant un livre pour souligner le 100e anniversaire de Hearst. Le 5 000 $ proviendra des contribuables.