Chronique #1 : La santé mentale, est-ce important d’en parler?

La majorité des personnes peuvent maintenant dire : « Parlons de la santé mentale! C’est important! » Nous voyons ceci au travers de différents programmes de sensibilisation, par exemple Bell Cause pour la cause et des annonces que nous pouvons entendre à la télévision. Des célébrités telles que Leonardo Dicaprio, Demi Lovato, Clara Hughes et plusieurs autres se sont ouverts publiquement à propos de leur maladie mentale afin de briser le stigma et amorcer la conversation sur le sujet.
L’objectif de partager son histoire est de démontrer que non seulement il est possible de vivre une vie pleine de succès avec une maladie mentale, mais aussi qu’on ne peut pas juger quelqu’un en se basant sur son apparence. Nous avons tous nos propres défis, qu’ils soient reliés à la santé mentale ou non, et nous ne pouvons jamais présumer savoir ce qui se produit dans la vie de quelqu’un.
Malgré toutes les initiatives lancées en santé mentale et le fait qu’on en parle maintenant plus ouvertement, je remarque qu’il est très difficile de parler de la santé mentale au « je ». On parle de la santé mentale comme on parlerait des changements climatiques, quelque chose qui est important et qui se produit dans le monde, toutefois on l’éloigne de notre propre réalité. Combien de fois ai-je entendu : « c’est bien que ces services existent pour ceux qui en ont besoin, mais ce n’est pas quelque chose dont moi j’aurais besoin », ou bien « je suis capable de gérer mes choses moi-même ».
Lorsqu’on mentionne les gros mots « SANTÉ MENTALE », la majorité des personnes pensent à une maladie mentale : quelque chose de négatif qu’on veut garder le plus loin de nous possible. Toutefois, la réalité est que nous avons tous une santé mentale! Non, vous ne pouvez pas vous en sauver ou le nier. J’en ai une, vous en avez une, votre mère aussi en a une! Comme nous avons tous une santé physique, nous avons tous une santé mentale. Le secret est que les deux sont interreliés. Le fait de prendre soin de ma santé physique est directement lié à ma santé mentale et vice-versa.
Est-ce que ça fait peur de parler de la santé mentale et ses défis? Absolument! Ça nous rend inconfortables et vulnérables, on a peur des jugements que les autres pourraient avoir à notre égard. Toutefois, comment est-il possible de réaliser que nous avons TOUS une santé mentale et de trouver des solutions qui fonctionnent si personne n’en parle? Partager notre histoire peut permettre aux autres de mieux comprendre nos comportements et réactions. Ceci peut aussi être une source d’espoir pour d’autres qui vivent de situations similaires et se sentent seules. L’objectif de cette chronique est d’ouvrir la porte sur ce sujet qui nous fait parfois peur, qui nous rend mal à l’aise, mais qui nous touche tous. Que nous le voulions ou non! Je souhaite ouvrir des conversations qui vont plus loin que la surface et discuter des stratégies pour que chacun d’entre nous se sente plus à l’aise et outillé de non seulement parler de santé mentale, mais surtout de s’occuper de sa propre santé mentale, celle de sa famille et de son entourage. Si vous avez des questions ou si vous aimeriez que certains sujets particuliers soient abordés, je vous invite à les envoyer à isabelle@cinnfm.com.

Par Isabelle Sabourin Levesque, M.S.S., T.S.I.