Ce n’est pas encore le moment de mettre ses pneus d’été. Les températures ne sont pas assez chaudes pour cela. Et selon Environnement Canada, elles ne remonteront pas prochainement.

Au Centre du pneu 2004 à Tracadie, quelques automobilistes ont déjà apporté leur véhicule pour le changement saisonnier de pneus.

« On a vu nos premiers clients fin mars, début avril, mais avec les chutes de neige de la semaine dernière, les demandes de rendez-vous ont cessé », renseigne Bertrand McLaughlin, le copropriétaire.

Le professionnel signale qu’il est inutile de s’y prendre si tôt. Les pneus d’été ont toute leur adhérence à partir de 7° Celsius.

« En dessous, ils sont trop glissants », rappelle Bertrand McLaughlin.

À Environnement Canada, les spécialistes s’accordent pour reconnaître que les températures actuelles ne sont pas celles qu’elles devraient être.

Lire l’article complet dans le site de l’Acadie Nouvelle (un abonnement peut être requis)

« Elles sont en dessous des normales saisonnières, admet Linda Libby. Nous n’en avons pas fini avec l’hiver. »

Les prévisions pour les prochains jours n’ont rien de printanier. Les Néo-Brunswickois doivent s’attendre à un cocktail de froid, de neige et de pluie.

« La province pourrait être frappée par une tempête, lundi, qui selon les endroits, apportera de 10 à 15 centimètres de neige. Sa trajectoire reste à déterminer en fonction des vents. » Un temps instable comme celui que nous connaissons présentement n’est pas commun, mais n’a rien d’exceptionnel indique l’experte. « De violentes tempêtes en avril ou en mai, c’est possible. » L’enneigement est un autre facteur qui incitera les conducteurs à patienter, en particulier ceux du nord du Nouveau-Brunswick. « En comparant avec les données enregistrées à la même période de l’année avec la moyenne, Caraquet et ses environs ont 80 cm de neige en plus. Pour Edmundston et sa région, c’est 1,25 m en plus. »

Faute de conditions météo adéquates, Bertrand McLaughlin et ses mécaniciens se concentrent sur les demandes de maintenance traditionnelle. Le responsable pense qu’ils seront sollicités à partir de la mi ou fin-avril.

« Ça fait trois ans qu’on remarque que notre activité de pose des pneus d’été commence de plus en plus tard. Une fois entamée, elle nous occupe un bon mois, en général. »

Certains automobilistes ont hâte de mettre leurs pneus d’été. Yves LeBreton, de Maltempec, est l’un d’eux.

« Je suis pressé de le faire parce que ça voudra dire que c’est enfin le moment de la belle saison. Il est temps qu’elle arrive. Elle se fait attendre cette année. »